Orchiata
8 septembre, 2016 News, Orchidée Pas de commentaire

 

Nous avons rentré un nouveau substrat pour orchidée –> Orchiata. Ce substrat est utilisé par les meilleurs cultivateurs professionnels d’orchidées à travers le monde, sa réputation n’est plus à faire. Il remplace avantageusement les substrats à orchidées standards.

Voici un petit tour d’horizon du produit.

 

L’origine d’Orchiata

 

Orchiata est produit à partir de l’écorce du pin de Monterey (pinus radiata) originaire de Californie de Sud. Il est cultivé et transformé de façon renouvelable et écoresponsable en Nouvelle-Zélande (NZ) dans la région de Canterbury. Le climat dans cette région entraine une croissance très lente des pins ce qui permet d’obtenir une écorce d’une dureté et d’une stabilité inégalées.

Orchiata

 

Les avantages d’Orchiata

     

    • Homogénéité des éclats, il n’y a plus d’entassement d’éclats plus fins au fond du pot.
    • Réduction des poussières et des fibres de bois par rapport aux substrats standards du marché.
    • Texture très douce pour une manipulation plus agréable et moins de dégâts aux racines lors du rempotage.
    • Peut être utilisé dès la sortie du sac. Aucune préparation nécessaire.
    • Le pH est tamponné aux alentours de 6 avec de la dolomie (CaMg(CO3)2) pour éliminer l’acidité naturelle de l’écorce de pin et prévenir les carences, notamment en potassium (problème récurrent entrainant l’absence de floraison).
    • CEC (capacité d’échange cationique) très basse ce qui évite le stockage et la surdose de sels minéraux et de nutriments.
    • Écorce ni fraîche, ni complètement compostée, pour une grande tenue dans le temps et malgré tout une forte capacité de rétention d’eau. Tient 2 à 3 fois plus longtemps que les écorces classiques du marché.
    • Totale absence de pathogène tel que le Botrytis Cynerea par exemple.
    • Contient des micro-organismes bénéfiques tels que des Trichodermas qui empêchent l’apparition de nouveaux pathogènes.
    • Permet d’espacer les rempotages et donc de moins perturber les cycles de croissance.
    • Pas de dégradation ni d’acidification du substrat ce qui évite la perte de racine.
    • Enracinement très rapide et très puissant pour un meilleur départ après rempotage.
    • Bonne alternance sec/humide pour un bon développement racinaire.
    • L’utilisation de plus gros calibres qu’avec l’écorce standard est possible du fait de la meilleure capacité de rétention d’eau. Les racines sont donc mieux pourvues en oxygène et l’apparition d’algues est limitée.
    • Le calibre Precision peut s’utiliser dés la sortie de flacon.

 

Orchiata

 

Le procédé de fabrication

 

La fabrication de l’Orchiata demande 11 étapes intermédiaires avant d’arriver au produit fini.

  1. Les pins de Monterey sont récoltés et débarrassés mécaniquement de leur écorce qui est ensuite transportée jusqu’au lieu de transformation.
  2. Les éclats d’écorce sont ensuite stockés en andains à l’extérieur pour une durée d’une douzaine de semaines. Ce processus permet l’élimination par lessivage des toxines et du cambium, cette couche un peu visqueuse que l’on trouve entre l’écorce et le bois.
  3. Les éclats d’écorce sont broyés en particules plus fines afin de préparer l’étape suivante : la maturation.
  4. L’écorce de pin broyée est mise à l’abri, toujours en andains, pour une maturation d’une durée de 6 à 8 mois. Ce semi-compostage fait monter la température des andains à 70°C pour une humidité d’environ 50%. Les andains sont retournés plusieurs fois pour assurer l’homogénéité de la réaction. C’est cette maturation, entre autres, qui permet à l’Orchiata de se différencier des autres substrats à base d’écorce de pin.
  5. La maturation terminée, l’Orchiata est passé au crible afin de le séparer des particules trop fines.
  6. On le passe ensuite dans une soufflerie afin d’éliminer les poussières, les dernières fibres de bois et les pierres encore présentes.
  7. On trie ensuite la récolte en plusieurs granulométries qui deviendront les différents calibres.
  8. L’Orchiata est ensuite tamponné. C’est à dire qu’on y ajoute des carbonates de calcium et de magnésium afin de réhausser et stabiliser son pH autour de 6.
  9. Le produit fini est ensuite soumis à des tests chimiques et mécaniques par un laboratoire indépendant pour contrôler l’absence de tout pathogène, en particulier de nématode.
  10. Le conditionnement et l’expédition sont les deux dernières étapes de sa fabrication.

 

 

Les différences avec l’écorce de pin standard

 

 

Orchiata

Orchiata

 

 

Les différents calibres : caractéristiques et utilisations

 

 

ORCHIATA PRECISION

 

Granulométrie : 3 à 6mmOrchiata Precision

pH : 5,5 – 6,5

Capacité de rétention : 52%

Porosité totale : 43 à 50%

 

Orchidées en sortie de flacon, jeunes plantes en pots jusqu’à 6 cm de diamètre, Masdevallia et autres Pleurothallidinae, Dendrobium cuthbertsonii, Dendrobium laevifolium,…

ORCHIATA CLASSIC

 

Granulométrie : 6 à 9mmOrchiata Precision

pH : 5,5 – 6,5

Capacité de rétention : 55%

Porosité totale : 55 à 57%

 

Jeunes plantes en pots jusqu’à 8 cm de diamètre, plantes miniatures, Miltoniopsis, Draculas,…

ORCHIATA POWER

 

Granulométrie : 9 à 12mmOrchiata Precision

pH : 5,5 – 6,5

Capacité de rétention : 55%

Porosité totale : 57 à 60%

 

Granulométrie standard, pour la plupart des plantes adultes.

ORCHIATA POWER PLUS

 

Granulométrie : 12 à 18mmOrchiata Precision

pH : 5,5 – 6,5

Capacité de rétention : 52%

Porosité totale : 60 à 62%

 

Plantes adultes en gros contenants ou nécessitant un substrat séchant rapidement (Cattleyas, Laelias de grande taille, Schomburgkias, gros Coelogynes…).

 

 

Les questions courantes sur Orchiata

 

 

Faut-il laver Orchiata ?

NON. Orchiata est un produit sain et prêt à l’emploi. Si vous désirez le débarrasser des quelques poussières qu’il contient encore il vaut mieux le tamiser ou le faire tomber doucement devant un ventilateur qui emportera les particules plus légères.

Pourquoi ne pas stériliser Orchiata à la vapeur ?

La stérilisation à la vapeur tue TOUS les organismes présents dans l’écorce, les bons comme les mauvais, et laisse la place libre pour une nouvelle colonie de micro-organismes. Si le premier à arriver est un pathogène il se développera sans rencontrer d’obstacle. Orchiata est chauffé à 70°C pendant l’étape de maturation ce qui permet de le débarrasser des pathogènes tout en laissant les micro-organismes bénéfiques tels que le champignon Trichoderma qui lutte naturellement contre les pathogènes.

Quels engrais utiliser ?

Tous les engrais à orchidées fonctionnent avec Orchiata pour le peu qu’on en fasse une utilisation raisonnée uniquement en cas de besoin. Nous avons de très bon retour sur les engrais de la marque Growth Technology (Orchid Focus) et n’hésitons pas à vous les recommander.

Si Orchiata sèche, est-il difficile à réhydrater ?

NON. Lors de l’andainage en extérieur Orchiata est débarrassé de la cire hydrophobe qui le recouvre. Il est donc très facile de le réhydrater contrairement à la plupart des écorces standards du marché.

Les sur-arrosages sont-ils à craindre avec Orchiata ?

NON. Durant le processus de maturation Orchiata subit un compostage partiel ce qui permet au coeur de l’éclat d’écorce de rester dur et de ne pas retenir trop d’eau. Il est presque impossible de sur-arroser avec Orchiata si l’on a choisit le bon calibre pour la bonne plante au bon stade de développement.

Comment savoir quand arroser ?

Il est important de laisser sécher le substrat suffisamment entre chaque arrosage. Ces cycles sec/humide favorise une bonne croissance du système racinaire. La meilleure méthode pour savoir quand arroser est de soupeser le pot, s’il est trop léger on arrose. Une autre méthode est d’enfoncer votre doigts de 2 à 3cm dans le substrat (selon la taille du pot) pour y contrôler l’humidité. Les fréquences d’arrosage varient selon les espèces de plantes, les tailles de pot, les granulométries choisies, le climat et la saison.

Faut-il rincer Orchiata (flusher) ? Accumule-t-il des sels ?

NON. Orchiata ne stocke l’eau et les nutriments que dans la surface des éclats d’écorce, pas en profondeur. Il n’est donc pas nécessaire de rincer régulièrement comme avec les autres substrats. Un arrosage et une fertilisation raisonnés suffisent à garantir une bonne croissance. En cas de doute, vous pouvez mesurer l’EC en plaçant 1 litre d’Orchiata dans 1 litre d’eau distillée pendant 24h puis mesurer avec votre EC-mètre.

Peut-on réutiliser Orchiata ?

Orchiata a une très longue durée de vie. Il n’est pas nécessaire de le remplacer à chaque rempotage. Placez simplement votre plante dans son nouveau pot puis remplissez l’espace vide avec du nouveau substrat. Cette pratique à l’avantage de ne pas endommager les racines en les triturant (trimming racinaire). Toutefois, ne ré-utilisez pas Orchiata pour de jeunes plantes, il vaut mieux utiliser de l’Orchiata frais.

Peut-on utiliser de la sphaigne avec Orchiata ?

OUI et NON. La majorité des sphaignes du commerce ont une durée de vie très faible et se délitent avec le temps. Si vous voulez utiliser Orchiata avec de la sphaigne il est indispensable d’opter pour de la sphaigne de Nouvelle-Zélande, celle-ci ne se délite pas et peut durer aussi longtemps longtemps que l’Orchiata.

Peut-on utiliser d'autres substrats tels de la tourbe ?

Orchiata se suffit vraiment à lui-même. Il n’est pas nécessaire d’y ajouter quoi que ce soit. Un ajout de tourbe par exemple va déséquilibrer le pH idéal d’Orchiata, la capacité de rétention d’eau du pot et pourrait amener des pathogènes.

 

 

Où en trouver ?

 

Nous proposons Orchiata en sacs de 5 litres et de 40 litres dans notre magasin à Colmar, sur notre boutique en ligne et chez certains de nos partenaires.

 

 

 

 

Posté par Christian